3commentaires

Chronique de Didier Porte chez Arrêt sur Images

Vous le savez, Stéphane Guillon et Didier Porte, qui assuraient une chronique d’humeur et d’humour sur France Inter, ont tous deux été remerciés par Jean-Luc Hees, président de Radio France. Certes, leurs interventions respectives assuraient les meilleurs pics d’audience pour la station… Mais leur impertinence, en cette ère de pudibonderie, gênait aux entournures.

Soit. Stéphant Guillon continuera à œuvrer sur Canal+, où il assure une chronique hautement rémunératrice : près de 40 000 euros par mois (( à ce sujet, lire l’article de Delphine Dumont : la démagogie guillonesque)). Ma foi s’il les vaut, tant mieux.

Didier Porte, quant à lui, officiera désormais pour une chronique hebdomadaire sur Arrêt Sur Images. Tous les jeudi matin, 7h53 précises. La première était aujourd’hui, et elle est accessible à tous :

Ses prochaines chroniques seront uniquement accessibles aux abonnés du site. C’est malheureux, mais il faut bien qu’il vive : les abonnements sont l’unique source de revenu d’Arrêt sur Images, comme je le mentionnais dans mon article sur la nouvelle vesion du Times.

Un commentaire pour : « Chronique de Didier Porte chez Arrêt sur Images »

  • Quoi qu’il en soit, nos politiques se PORTEnt mieux sans subir les aiGUILLONs des humoristes, même si ceux ci poussent bouchons jusqu’à ce qu’il tombe dans la boutille…

  • 40 000 euros pour piquer nos hommes politiques n’est ce pas un petit peuchère ???

  • Oui, mais tant que c’est l’argent du privé, ce n’est pas notre problème.

Laisser un commentaire pour : « Chronique de Didier Porte chez Arrêt sur Images »

Votre email ne sera jamais communiqué. * champs requis