Do not cross : la police française est-elle anglophile ?

La police française est-elle anglophile ? J’ai un doute. Hier soir, dans le journal de France 2, un sujet sur une « rixe mortelle » à Valenciennes. Vers la fin, après qu’une jeune femme ait expliqué ce qu’elle avait vu, on nous sert cette image, furtivement :

crime-scenecrime scene, do not cross : scène de crime, ne pas traverser.

Question : est-ce que la police française utilise vraiment des bandes de ce type ? Et en anglais ? Ou sont-ce plutôt des gens du coin à l’humour morbide qui se seraient amusés à l’accrocher sur les lieux (( on peut en acheter très facilement sur Internet )) ? A moins que ce ne soient les journalistes eux-mêmes, en manque d’images. J’ai parfois l’impression que ces derniers oublient leur métier. Une image comme celle-ci ne parle pas d’elle-même, il faut l’expliciter, noux expliquer pourquoi on l’a montré, qui l’a mis là… sinon elle ne sert à rien. Pire, des gens pourraient effectivement croire que la police française utilise ce genre de choses. Et là, ça devient de la désinformation.

9 commentaires pour « Do not cross : la police française est-elle anglophile ? »

  • Il se peut que la police française ait des bandes de ce genre bilingues?

    Je ne me souviens pas avoir vu ce genre de bande jaune en France… mais en même temps je ne passe pas tous les jours devant des scènes de crimes.

    Répondre

  • Perso, ca m’etonnerait beaucoup qu’ils utilisent des bandes bilingue ou en anglais. Généralement, les trucs comme ca c’est bien réglementé donc je vois pas comment ca aurait pu arriver.

    Répondre

  • Si tu tapes « scène de crime » sous google, onglet images, tu trouves des banderoles françaises et elles semblent être présentées sous la forme : Police technique et scientifique – Zone interdite.

    (Au passage, petite coquille :  » noux expliquer pourquoi on l’a montre ». ^^)

    Purée, l’avatar dépressif de ouf !!! XD

    Répondre

  • Moi aussi, cette image m’avait choquée. J’ai vu des bandes posées par la gendarmerie et ça n’avait rien à voir. Tu n’as pas écrit à France 2 pour leur demander le pourquoi du comment du qu’est-ce-donc ? =)

    Répondre

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *