11commentaires

Excommunion ou excommunication ?

Ces derniers jours, on a beaucoup entendu parler de l’excommunication de la mère de cette gamine de 9 ans, suite à l’avortement de cette dernière, violée par son beau-père (( excommunication levée depuis)). L’excommunication… J’étais persuadé qu’il y avait erreur. Pour moi, il s’agissait d’annulation de la communion, et donc d’excommunion. D’ailleurs, excommunication, c’est idiot, que vient faire la communication là dedans ? Eh pourtant ! C’est bien le bon mot, wikipédia le confirme :

Le mot vient du latin ecclésiastique ex-communicare, « mettre hors de la communauté »

Rien à voir, donc, avec la communion. Par contre, le verbe est bien excommunier, et pas excommuniquer. Les délices de la langue française…

Un commentaire pour : « Excommunion ou excommunication ? »

  • Ben, je vous prie de m’excuser ( et non je m’excuse ) pour le petit désagrément qui va suivre, mais bon remettons les choses à leurs places …. Wikipedia ne possède pas le monopole de la vérité, n’oublions pas qu’il est « fait » par les internautes, et, que malheureusement, certain non pas la science des mots infuse et qu’ils mettent leur propres définitions ….. Donc le mot est bien « excommuniation » et non excommunication ( à moins d’être en liaison directe avec Dieu ou Jésus :)). Malheuresement encore, même dans plusieurs dictionnaires « papier » le même mot est repris pour la même définition. Pour rire, on dit aussi maintenant : un pare-brise « avant » ( ah bon, que je sache un pare-brise pare le vent à l’avant d’un véhicule ….. ), une traction « avant » ou « arrière » ( ben une traction est toujours avant puisqu’elle « tire » et une traction arrière est impossible car c’est une propulsion et elle propulse, donc « pousse » le véhicule ). Enfin, nous devons faire avec. Bonne journée à toutes et tous.

  • Je veux bien que le mot soit en réalité « excommuniation », mais comprenez que je ne puisse vous croire sur simple parole. Avez-vous une source permettant d’étayer votre affirmation ? Pour ma part, je n’ai rien trouvé en ce sens.

    Pour le reste, je suis d’accord. Je me demande d’ailleurs si le « pare-brise arrière » a un vrai nom ou si c’est juste une vitre.

    (vous êtes tout excusé)

  • Le pare brise arrière s’appelle Gilbert et s’habille très mal puisque dès qu’il est de grande taille, on l’apelle hayon ! Quand à l’ex comme union, je propose Lex Luthor comme définition ou pas…

    Mes sources : cristalines

  • De toute façon, l’ex est toujours une source de problèmes.

    Cristaline, cette boisson communiste ? Ce n’est pas valable !
    http://apperisphere.com/le-saviez-vous-cristaline-est-une-eau-communiste.html

  • Guy Longpre, le 16 octobre 2010 à 03:12

    @ARPAD: Le mot excommuniation n’existe tout simplement pas dans le Larousse alors qu’on y retrouve excommunication. Bizzare!

  • MonsieurDroit, le 7 juin 2012 à 23:20

    @ARPAD:
    Hé bien vous avez raison de vous excuser puisqu’il s’agit bien d’excommunication. En effet, il ne s’agit pas simplement de l’exclusion d’un individu de la religion chrétienne mais de sa mise à l’écart par l’ignorance que les autres doivent lui porter. Une personne condamnée à l’excommunication par un juge ecclésiastique ne pouvait donc plus communiquer avec les autres dans le but de ne pas contaminer ces derniers par son hérésie et également pour l’amener à se repentir.
    Source: J-M Carbasse Histoire du droit pénal et de la justice criminelle
    Déterrage de vieux post mais pour la bonne cause ;)

  • leblanc emmanuèle, le 12 juillet 2012 à 16:36

    En 1960 j’ai été … excommuniquée de la paroisse de Lannilis (29) pour avoir tout simplement craché une hostie baveuse sur la cape noire de la soeur qui s’occupait de nous. ( du plus bel effet).
    Au préalable, J’avais mis cette hostie au creux de ma main (1er sacrilège à l’époque), je ne faisais qu’essayer de guérir cette mégère frustrée de sa cruauté à mon égard et assurer son salut …
    Inutile de décrire le teint que son visage prit ! Peut-être au pas de charge, en même pas 3O minutes le curé et les abbés de la paroisse étaient au couvent des oiseaux et j’ai été déclarée  » excommuniquée »et non pas excommuniée. Mes copines, qui n’avaient pas le droit de m’adresser la parole étaient plus punies que la mécréante que j’étais, car elles avaient un « je vous salue Marie » en rab à dire dans le dortoir avant le coucher pour sauver le « mouton noir » (texto) !
    En 6ème, entrant au pensionnat, je ne savais même pas faire le signe de croix, mais j’ai eu : p’tite communion, puis la grande, puis la confirmation … et en 5ème non pas une excommunion mais bien une excommunication…
    Depuis, lorsque je raconte mes hauts faits de guerre sainte, tout le monde me corrige et me dit que j’ai été excommuniée … Vous venez de donner raison au clergé de Lannilis, ouf ! Etre cons c’est déjà grave, mais en plus mal parler dans leur propre lexique, s’en serait trop !

  • @Julien Appert: c’est une lunette… pas un pare brise arrière … de rien !

  • Chauvesouris, le 30 août 2012 à 22:07

    Merci beaucoup pour cette explication, j’ai eu aussi un doute en entendant ce mot dans… The Dark Knight Rises. J’ai vraiment un doute sur la pertinence de son utilisation dans le contexte, mais au moins les traducteurs ont utilisé le bon mot. Reste plus qu’à leur faire découvrir ce merveilleux mode qu’est le subjonctif…

  • Azzolini, le 22 mars 2013 à 18:26

    Pourquoi un excommunié ne peut-il pas recevoir une invitation au Mémorial dans sa boîte aux lettres ???

  • @Azzolini C’est une devinette ?

Laisser un commentaire pour : « Excommunion ou excommunication ? »

Votre email ne sera jamais communiqué. * champs requis