Roma Æterna

Ce roman est une uchronie : il prend comme postulat qu’un événement du passé n’est jamais arrivé et relate l’Histoire telle qu’elle a évoluée à partir de ce point de rupture. Dans l’univers ainsi créé par Robert Silverberg, le christianisme n’existe pas car les juifs n’ont jamais réussi à quitter l’Egypte. De même, un prophète arabe se fait tuer avant de fonder l’islam… De son côté, l’Empire Romain se perpétue au fil des siècles et résiste tant bien que mal aux crises qui se succèdent.

Un roman passionnant, qui aurait sans aucun doute plu à Isaac Asimov, lequel s’est inspiré de « Grandeur et décadence de l’Empire Romain » pour inventer l’Empire Galactique, cadre de son œuvre « Fondation ».